Microplastiques | 5 astuces pour réduire cette pollution en provenance des fibres textiles

Microplastiques : De nos vêtements à nos assiettes

Vous avez sûrement déjà entendu parler de ces petites particules de plastique de moins de 5mm qui se retrouvent dans les océans et jusque dans nos lacs. En 2019, des recherches sur Le lac Léman révélaient la présence de 129g de déchets microplastiques par kilomètre carré.

Ces minuscules particules sont ingérées par de petits animaux aquatiques, par des poissons et des crustacés et par le biais de la chaîne alimentaire, peuvent atterrir dans nos assiettes. Le WWF a récemment partagé une étude qui suggère que nous absorbons près de 5 grammes de microplastique tous les sept jours en buvant de l’eau, de la bière ou en consommant des fruits de mer, du poisson et du sel. Ce qui équivaut à manger une cuillère à café de plastique chaque semaine !

Les risques pour l’espèce humaine ne sont toujours pas connus, mais on craint que ces microplastiques qui sont constitués de produits chimiques toxiques se décomposent dans l’organisme et puissent pénétrer dans le sang. Il est donc très important d’éviter d’en rajouter dans l’environnement.

 

Voici donc quelques conseils pour réduire à votre échelle, cette pollution avec quelques habitudes simples :

Choisissez des vêtements en fibres naturelles

Les fibres synthétiques, comme le polyester, sont fabriquées à partir de pétrole et les résidus qu’elles libèrent sont en plastique. Une grande partie des microplastiques présents dans nos lacs et dans les océans provient de l’industrie des textiles synthétiques.

Sans qu’on s’en rende compte, à chaque fois que nous lavons ces vêtements, despetites particules de plastique se détachent et poursuivent leur chemin pour éventuellement finir dans les cours d’eau. Un seul lavage en machine de vêtements synthétiques peut introduire plus de 700 000 particules de microplastiques dans l’environnement.

Les vêtements en fibres naturelles sont non seulement meilleurs pour la santé de votre peau, mais ne produiront pas de microplastique au lavage. Privilégiez donc les vêtements en laine, coton, lin, bambou ou chanvre.

Lavez moins souvent vos vêtements

Ne lavez ves vêtements que lorsqu’ils sont vraiment sales! Souvent, nous mettons nos habits au lavage sans réfléchir s’ils sont vraiment sales. Prenez le temps de regarder (et de sentir !) vos vêtements et ceux de vos enfants pour savoir s’ils ont réellement besoin d’être lavés.

Par exemple, si vous étendez vos vêtements à l’air libre et idéalement au soleil, cela peut suffire pour les aérer et supprimer les odeurs déplaisantes, en particulier pour les vêtements en laine qui sont naturellement autonettoyants et qui, par conséquent, se salissent moins vite.

Remplissez bien votre machine à laver 

Assurez-vous que votre machine est pleine. Plus les vêtements ont de la place pour bouger dans le tambour, plus la probabilité pour que les microparticules de plastique se détachent lors du lavage est grande.

Lavez à 30°

Choisissez un cycle délicat ou lavez votre linge à basse température pour garder vos vêtements en bon état.

Vous pouvez également réduire le nombre de tours par minute sur votre machine lors de l’essorage ou utiliser un filet qui attrape les microparticules relâchées lors du lavage pour éviter qu’elles ne s’échappent dans l’eau pendant la vidange.

Évitez d’utiliser le sèche-linge 

Celui-ci va augmenter la fragilité de vos vêtements et accroître la perte de microfibres lors du prochain lavage (et de plus, vous économiserez sur votre facture d’électricité !).

 

 

 

Liens pour plus d’informations:

https://www.letemps.ch/suisse/leman-peine-pollue-oceans

https://www.plymouth.ac.uk/news/washing-clothes-releases-thousands-of-microplastic-particles-into-environment-study-shows

https://wwf.panda.org/wwf_news/press_releases/?348337/Revealed-plastic-ingestion-by-people-could-be-equating-to-a-credit-card-a-week

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *